239 jours avant le congrès

Préparation

Accueil
Préparez-vous
Impliquez-vous
Approfondir sa foi
Jeunesse
Inscription
Hébergement

Le congrès

Contexte
Thématique
Matériel
Programmation
Accueil
Qu’est-ce que l’Arche ?
Index de l'article
Qu’est-ce que l’Arche ?
Le projet
Le sens du nom
Le symbolisme
Les icônes
Les artisans
Les dimensions

 

Les artisans

Le comité du concept

Suite à la Montée Jeunesse de 2005, un comité composé de jeunes de Québec et de Montréal a reçu le mandat de concevoir ce qui pourrait devenir le symbole religieux pour la préparation au congrès. Ce comité était composé des personnes suivantes : Véronique Rondeau, Chantal Laure Faneus, Marie-Dave, Clément Laffitte , Jean-Francis Clermont-Legros, Guylain Roussel, Dominique Vandal , s. Cécile Gagné, rhsj, s. Doris Lamontagne, pfm, Robert Gendreau , prêtre, Camille Jacques, osm, et Valérie Cloutier.

 

La proposition du comité a été accueillie avec enthousiasme par le Comité organisateur qui aide le Cardinal Marc Ouellet à définir les grandes orientations du Congrès eucharistique international. Elle s’est enrichie de leurs suggestions, entre autres celle des anges adorateurs, et le choix définitif du nom de l’œuvre : L’Arche de la Nouvelle Alliance.

 


L’artiste du Québec, Alain Rioux : Une aventure spirituelle avec le bois…

Alain Rioux est un artiste de 45 ans, natif de Québec. Autodidacte, il exerce son métier d’ébéniste-sculpteur à son domicile de l’Ancienne-Lorette. Il a connu son épouse, Chantal Dubois, à l’occasion de la visite du pape Jean-Paul II à Québec, en 1984, et ils ont deux enfants.

Alain a grandi dans une famille de menuisiers qui l’ont initié très tôt à ce métier mais, depuis son jeune âge, son intérêt pour les arts visuels va grandissant: peinture, dessin, modelage et photographie en sont quelques exemples. Il a toujours eu à sa disposition un atelier lui permettant de créer, car pour lui c’est vital ! Jeune adulte, il lance une petite entreprise se spécialisant dans le travail du bois. On fait aussi appel à lui pour des décors, des enseignes publicitaires, des maquettes, etc. Plus tard, il complète une année d’études en arts visuels.

 

En 1994, alors qu’Alain travaille comme éducateur, il se retrouve dans son atelier où il commence à sculpter une vierge qui, dit-il, l’aidera à prier. Cette réalisation le conduit à Saint-Jean-Port-Joli où un sculpteur accepte de lui donner quelques cours. C’est à ce moment que lui revient sa passion pour le bois qu’il avait dû mettre de côté.

 

Le 19 mars 1995 , il entreprend une formation d’un an à l’École-Atelier de sculpture de Québec à Limoilou. En avril 1996, il démarre son entreprise « Art 3D Alain Rioux enr. » n’ayant pour atelier qu’une petite pièce d’un appartement. Il réalise alors différentes sculptures dont plusieurs sont religieuses ainsi que de l’ameublement liturgique (porte-lampions, banc de prière, croix, autel, ambon, tabernacle, ostensoir, socle pour statue, etc.).

 

En septembre 2005, on lui propose le projet de « l’Arche de la Nouvelle Alliance ». Alain conçoit les dessins et commence sa réalisation à l’hiver 2006. La construction de cette arche symbolique concrétise son désir de servir l’Église et de relever de nouveaux défis artistiques. Cette œuvre couronne également ses dix ans d’entreprise.

 

Coordonnées : Alain Rioux, ébéniste sculpteur

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir '; document.write( '' ); document.write( addy_text76166 ); document.write( '<\/a>' ); //-->\n Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Provenance des icônes grâce à la collaboration de Marc Lepage

Marc Lepage est un homme passionné qui réussit à jumeler travail comme animateur de vie spirituelle et communautaire et aide humanitaire. Il travaille à temps plein dans une école secondaire de la Rive-Sud de Québec et participe à des projets missionnaires en pays étrangers.

 

Marc Lepage s’est toujours intéressé à l’aide humanitaire. En 1999, suite à un stage en Roumanie avec de jeunes élèves, il est tombé en amour avec ce peuple et son pays. Depuis ce temps, à tous les ans, pendant une période de trois à quatre mois, il donne de son temps à l’orphelinat La Casa de Copii Santa Maria en Roumanie. Cet orphelinat est sous la responsabilité des Sœurs Oblates de l’Assomption et plus de 100 enfants y séjournent.

 

Pour subvenir aux besoins de cet orphelinat et d’autres orphelinats avec lesquels Marc Lepage travaille en collaboration, des icônes sont réalisées par des moines orthodoxes de la Roumanie. Les profits de ces ventes contribuent à soutenir ces milieux d’engagements et à venir en aide aux orphelins.

 

Après avoir vu un modèle d’icône, le comité a été touché par la beauté et la simplicité de ce type d’icônes. De plus, le critère de solidarité internationale a orienté le choix en raison du pays de provenance et de la contribution financière à une œuvre humanitaire très en lien avec la dimension missionnaire à laquelle convie l’Eucharistie.

 




 
Suivant >
© 2007 CEI2008
Joomla! is Free Software released under the GNU/GPL License.